Pour en savoir plus Préface de Philippe Descola http://www.eiaa.com.ec/index.php/es/ Urne funéraire anthropomorphe polychrome de culture Napo (musée de la Casa del Alabado). Timbre de céramique de la province du Morona-Santiago (collection privée) retrouvé. Il provient d’un arbre qui a été mis à l’envers et enfoncé dans l’argile, jusqu’à la nappe phréatique. En Amazonie, l’avantage de mettre un arbre à l’envers, c’est qu’il ne fait pas de racines après. Nous avons parlé de cette belle découverte pendant le congrès. Sur ce sujet aussi, j’incite vos lecteurs à cliquer sur les liens que nous avons mis sur Internet. Liens que je vous invite à reproduire sur votre site. Pour faire le tour du sujet... Oui, car nous n’avons fait que l’effleurer ici. Il nous faudrait parler de l’interconnexion très forte entre les populations andines et celles du piémont. De la consommation de coca au pied des Andes. De l’impact considérable du volcanisme sur la vie de certaines populations amazoniennes et, par là, de l’incroyable fertilité des sols. Ou encore ici et là des traditions qui ont perduré pendant un millénaire, voire deux, et sur une superficie de parfois deux millions de kilomètres carrés... Quand vous réunissez 80 % de la communauté scientifique qui se consacre à l’archéologie amazonienne, il faut vous attendre à changer, une nouvelle fois, votre vision de cet immense territoire. Ce n’est pas parce qu’il ressemble, vue du ciel, à un brocoli que tout y est semblable. La richesse de sa biodiversité, plus personne ne la met en doute. Mais hors de la communauté scientifique qui s’intéresse à l’Amazonie, on a toujours du mal à concevoir la même richesse pour sa diversité culturelle, et pourtant c’est pareil. N’oublions pas que les Indiens y parlent encore 200 langues différentes. Pour une surface grande comme l’Europe où l’on n’en utilise qu’une trentaine...                                                                 Propos recueillis en avril 2014 http://latitudefrance.diplomatie.gouv.fr/Reunion-de-400-specialistes-de-l.html